Le cloître de Moissac magique by night. Pays du chasselas, raisin de table aux grains dorés...

Le cloître de Moissac magique by night. Pays du chasselas, raisin de table aux grains dorés...
Sur les chemins de St-Jacques de Compostelle, le cloître et son abbatiale à Moissac

mardi 6 décembre 2011

Moissac. Les retraites, l'hôpital, la crise et Louis XVI : les agriculteurs sont en campagne


Dans la Dépèche du midi - édition Tarn-et-Garonne du 3/12/11

assemblée générale de l'association des retraités agricoles

Les agriculteurs, même retraités sont encore verts. Et au regard des débats qui ont agité l'assemblée générale de la délégation moissagaise des retraités agricoles de France (ADRAF 82), ils voient rouge ! Maurice Chauderon, le responsable cantonal, a placé la séance sous le signe de la lutte. En interpellant d'abord les élus présents (le conseiller général Guy-Michel Empociello et le maire Jean-Paul Nunzi) sur la situation de l'hôpital intercommunal, le ton était donné. « Nous demandons la revalorisation de nos pensions mais nous sommes aussi soucieux du devenir de la santé à Moissac. » Conscients que leur poids politique baisse au fur et à mesure que le temps passe, Paul Ardouin, le président départemental, a déroulé un argumentaire digne d'une campagne politique.

UNE JACQUERIE EN 2012 ?

« Notre association a rencontré les responsables de tous les partis politiques qui ont reconnu que nous avions de faibles pensions, mais rien de concret n'est sorti. » Et pourtant les revendications de ces anciens agriculteurs sont tout ce qu'il y a de plus concret. « Actuellement nous touchons 1 100 € de pension, nous demandons à ce qu'elle soit revalorisée à 85 % du SMIC ainsi que la parité hommes-femmes, martèle Paul Ardouin, les politiques nous répondent que ce n'est pas possible, qu'il y a la crise… Mais ce n'est pas la nôtre ! La spéculation financière des banques c'est de l'argent qui est volé aux salariés et aux agriculteurs. » Convaincus qu'il manque une réelle volonté aux dirigeants, Paul Ardouin a continué en informant les adhérents du plan d'attaque pour les échéances électorales de 2012. « Le problème est que le monde paysan n'avance pas uni. Alors nous travaillons avec les autres associations paysannes pour établir des revendications communes. » Et de prophétiser. « L'état général du pays ressemble un peu à ce qu'il y avait sous Louis XVI avant qu'il ne monte à l'échafaud… » Et l'on se souvient que les paysans avaient participé à renversement de l'Ancien Régime avec leurs jacqueries…

Portes ouvertes à l'hôpital

« La faiblesse de vos retraites est un problème, il faut rester solidaire. » C'est par ces mots que le conseiller général Guy-Michel Empociello a débuté son discours. Interrogé sur le devenir de l'hôpital, l'élu a rappelé que si le plateau technique est opérationnel, pour l'instant, « on peut juste se battre pour l'essentiel du service public soit assuré ». Le maire Jean-Paul Nunzi a ensuite apporté des précisions sur l'offre de soins et de santé sur Moissac. « Le 20 décembre il y aura une après-midi portes ouvertes à l'hôpital afin que les usagers rencontrent les soignants ». De même la capacité d'accueil en EHPAD passera à 140 lits au 1er mai 2012 avec l'ouverture de la nouvelle maison de retraite.

Aucun commentaire: